05 56 31 53 97 porrasetfils@gmail.com

ISOLATION

Isolation par soufflage

La technique consiste à déposer un matelas homogène de laine minérale en flocons à l’aide d’une machine à souffler.

L’isolation par soufflage a pour but de procéder à l’isolation thermique, acoustique des combles perdus en bâtiments d’habitation ou en hors résidentiels.

Les flocons sont répandus même dans les endroits inaccessibles, évitant ainsi les ponts thermiques.

En rénovation :

  • – Jusqu’à 30 à 40% d’économie dès votre première facture de chauffage.
  • – Crédit d’impôt de 30% et TVA à 5,5%
  • – Financement prêt ENGIE à taux réduit

En neuf et en rénovation :

  • – Technique fiable et éprouvée : 100% de ce qui est soufflé est utile.Suppression des ponts thermiques, produits avec avis techniques et ACERMI.
  • – Traçabilité grâce aux fiches de contrôles, repères dimensionnels,étiquettes de sacs utilisés agrafées dans les combles.
  • – Rapidité d’intervention
  • – Marquez des points pour votre DPE Diagnostic de Performance Energétiqueet ajoutez de la valeur à votre bien.

Pourquoi isoler des combles perdus ?

Le comble perdu est l’espace inhabitable situé directement sous le toit. L’air chaud monte vers le plafond car il est plus léger que l’air froid. Si les combles perdus ne sont pas correctement isolés, 30 % de la chaleur de l’habitation s’échappe naturellement par la toiture (Source Ademe). Bien isoler ou rénover l’isolation de ses combles perdus avec une barrière isolante efficace et durable est donc une priorité pour le confort du logement et pour réaliser des économies d’énergie.

 

Bien-être et économies garantis

L’efficacité d’une isolation des combles réalisée il y a 30 ans peut être diminuée de plus de 50%.

En rénovation, l’isolation des combles par soufflage permet de réaliser jusqu’à 30% d’économie dès la première facture énergétique tout en jouissant d’une réelle sensation de bien être hiver comme été. Le confort et le bien-être dans la maison dépend essentiellement du maintien et de la régularité de la température intérieure quelle que soit la saison. En hiver bien sûr, car la chaleur profite des ponts thermiques des combles pour s’échapper, mais c’est moins connu, l’isolation des combles est aussi très efficace en été.

Bien-être en hiver

La sensation d’inconfort apparaît quand on perçoit un écart de température entre le haut et le bas (chaud à la tête et froid aux pieds). Une bonne isolation des combles permet d’atténuer cette sensation car l’air chaud ne pouvant s’échapper, il reste dans la pièce où il se répand uniformément. Cela permet d’abaisser le niveau de la température d’ambiance en ne chauffant qu’à 19°C.
A savoir : chauffer de 1°C supplémentaire augmente la consommation d’énergie de 5% et n’apporte pas plus de confort.

Fabrication

L’isolene 4 d’Isover appelé aussi Comblissimo chez les marchands de matériaux, est fabriqué à l’usine d’Orange (84100), ce qui en fait un produit peu consommateur en énergie grise.

C’est-à-dire le coût en énergie, qu’elle soit humaine, animale, électrique, thermique ou autre. En cumulant l’ensemble des énergies consommées sur l’ensemble du cycle de vie, on peut ainsi déterminer  la mesure du besoin énergétique de la fabrication d’un matériau.

La laine de verre isolene 4 est aisément recyclable. Notons qu’elle est elle-même fabriquée à partir de verre recyclé. L’énergie grise nécessaire à la fabrication de la laine de verre est donc limitée (de150 à 250 kWh/m3), ce qui en fait un produit présentant un très bon bilan écologique.

Elle est élaborée à partir de silice (sable) à 60% provenant des carrières de Mazan (84), de verre de récupération (ou calcin) à 40 %, par fusion, fibrage et polymérisation. Le mélange initial est chauffé et fondu à 1 050 °C, puis étiré pour obtenir une structure de fibres très fines par procédé rotatif. Après refroidissement, les fibres sont étirées pour former un matelas, qui est ensuite stabilisé par chauffage en étuve.

Elle ne contient donc aucun liants, ni adjuvants

Caractéristiques

La laine de verre est un matériau léger dont la masse volumique est 12 kg/m3, ce qui permet une utilisation idéale pour la rénovation, en effet la norme actuelle pour le crédit d’impôt demande une résistance thermique de 7, représentant un pouvoir couvrant de 3.7 kg/m².
À savoir que sur une construction neuve, le procès-verbal de Placo atteste d’un poids d’isolant de 12 kg par m² au maximum pour des suspentes tous les 1.20 mètre.
À noter que pour les plafonds canisse et autres anciens supports, la résistance au poids est donc moindre.

L’ancien isolant représente en moyenne 3kg/m², soit un total de 6.7 kg/m² après la mise en place d’un nouvel isolant, ce qui permet donc d’éviter tous risques de surcharge.

Le comportement au feu est excellent (incombustible) et non inflammable. La laine de verre résiste à une chaleur pouvant atteindre 800 °C. Elle a un classement M0.

Cette isolant est un excellent hygro régulateur, il absorbe ainsi le surplus d’humidité et le rejette selon la température extérieur afin d’assainir la comble. Ainsi, si le matériau est mis momentanément en présence d’eau, il suffit de le laisser sécher afin qu’il retrouve ses performances thermiques initiales. Elle est donc imputrescible et ne favorise pas le développement des moisissures.

C’est un produit non irritant et biodégradable.

Elle est insensible au vent jusqu’à 136 km/h dans la comble selon le rapport d’essai au vent EN-CAPE 05.186. C V2 , et offre ainsi une inertie élevé.

Les performances acoustiques sont également élevées. Les laines de verre ne se tassent pas au fil du temps. Elles ne constituent pas une source de nourriture pour les insectes xylophages et les rongeurs.